Les responsables musulmans et juifs appellent à la protection des droits des minorités religieuses en Europe

MJLC

 

[PRESSWIRE] London, UK – 06 November, 2021 -- Le Muslim Jewish Leadership Council (MJLC) a réuni 32 leaders religieux de 20 pays à Ljubljana cette semaine, rencontrant de hauts responsables slovènes pour débattre de la protection des droits des minorités religieuses en Europe.

 

Organisée du 2 au 4 novembre, avec le soutien du Centre de dialogue international (KAICIID), la 2021ème assemblée générale du MJLC a débattu de la législation qui restreint de plus en plus la liberté de culte des Européens musulmans et juifs. La délégation de responsables religieux a également mené des réunions avec les décideurs politiques du pays, appelant à un plus grand pluralisme religieux au niveau local et régional, à la lumière de la présidence du pays du Conseil de l'Union européenne.

 

Les membres de la délégation du MJLC ont souligné le rôle déterminant que jouent les dirigeants politiques européens dans la création de normes et de lois qui préservent les droits des groupes religieux minoritaires et relèvent des défis majeurs tels que les discours de haine et la discrimination. La mission du MJLC, qui est de promouvoir une représentation équitable des groupes minoritaires dans le discours public, ainsi qu'une législation plus juste et plus inclusive, a reçu un large soutien lors des réunions.

 

Lors de ses entretiens avec les chefs religieux, le président de la République de Slovénie, Borut Pahor, a rappelé les efforts déployés par le Muslim Jewish Leadership Council pour rassembler les gens. Il a déclaré : "Nous vivons dans un monde où les divisions sont importantes et toujours plus profondes. Les tensions au sein de la société ne cessent de se renforcer. C'est pourquoi le travail du Muslim Jewish Leadership Council est aussi essentiel, car il s'agit d'une de ces initiatives qui rapprochent les gens." Ce sentiment a été repris par le Premier ministre Janez Janša, qui s'est adressé à la délégation du MJLC le 4 novembre dans ce qu'il a décrit comme une contribution majeure au dialogue entre les différentes communautés religieuses et le pays qui assure la présidence du Conseil del'UE.

 

Le Premier ministre a souligné la nécessité de la liberté religieuse en Slovénie et l'importance du dialogue entre les croyants de différentes religions afin de promouvoir une plus grande tolérance, le respect et la compréhension mutuelle.

 

Zoran Janković, maire de Ljubljana, a également manifesté sa volonté d'engager un dialogue authentique avec les dirigeants juifs et musulmans, en accueillant un échange important à l'hôtel de ville.

 

Au cours des dernières années, on a observé une augmentation inquiétante des crimes motivés par la haine dirigés contre les musulmans et les juifs en Europe, qui ont été documentés par l'Agence des droits fondamentaux de l'Union européenne.

 

"La liberté de religion est inscrite dans la Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne, mais celle-ci est actuellement menacée", a déclaré le trésorier du MJLC, le grand rabbin Schlomo Hofmeister, grand rabbin du district de Basse-Autriche, Styrie, Burgenland et rabbin de la communauté de Vienne. "Le MJLC accueille avec enthousiasme les signaux donnés par la Slovénie selon lesquels elle va promouvoir la coexistence pacifique et mener des actions décisives pour soutenir l'avenir de la vie musulmane et juive en Europe."

 

Selon les dirigeants du MJLC, la Slovénie a considérablement amélioré les relations interconfessionnelles au cours des dernières années. Bien que la population se méfie beaucoup des migrations, le pays a ouvert sa première mosquée, le Centre religieux et culturel islamique, à Ljubljana en 2020. Une petite synagogue devrait suivre le 9 novembre 2021.

 

Le coprésident du MJLC, le Dr Nedžad Grabus, mufti de Sarajevo et ancien grand mufti de la communauté islamique de Slovénie, a félicité ces efforts et a ajouté que les décideurs politiques devraient, "embrasser les avantages du dialogue interconfessionnel et travailler à une Europe vraiment diverse et équitable, en promouvant une culture d'appréciation des différences religieuses et culturelles et le respect des droits des minorités européennes de toute nature."

 

L'ouverture des édifices religieux est un moyen de permettre aux minorités religieuses de pratiquer librement leur foi. Avec l'ouverture de la synagogue de Ljubljana, affirme M. Elie Rosen, président de la synagogue de la Fédération des communautés juives de Graz et de Ljubljana, les Juifs slovènes obtiennent pour la première fois leur propre foyer spirituel ; ils ont la possibilité de vivre leur judaïsme de manière indépendante. "Cela fait du judaïsme en Slovénie quelque chose de vivant et de la culture juive pas seulement une expérience folklorique d'une culture qui n'existe plus ici" a-t-il déclaré.

 

Le mufti Nevzet Porić, mufti de Slovénie, s'est montré optimiste quant aux relations des musulmans slovènes avec les autres citoyens, soulignant combien de Slovènes de différentes confessions visitent chaque jour la nouvelle mosquée. "Notre coopération avec la communauté locale est d'un niveau élevé" a-t-il déclaré "nous nous efforçons de continuer à pratiquer des relations positives avec les citoyens locaux, le gouvernement et les autres communautés religieuses de Ljubljana".

 

Les sessions régulières de l'Assemblée générale ont donné lieu à des débats sur la nécessité de promouvoir la liberté de religion et d'identité par le biais d'initiatives éducatives ciblant les jeunes et sur la nécessité d'équiper les chefs religieux musulmans et juifs pour prévenir et détourner les discours de haine.

 

Le Conseil de leadership judéo-musulman (MJLC) est une voix de tout premier plan pour le dialogue interreligieux en Europe.  Fondé en 2016, en réaction à la montée du populisme et de la xénophobie en Europe, y compris l'islamophobie et l'antisémitisme, le Conseil est constitué de près de 40 dirigeants et représentants laïcs des communautés musulmanes et juives d'Europe.  Tous ensemble, ils se concertent et coordonnent les activités interreligieuses au niveau européen afin de promouvoir la confiance entre les adeptes des religions juive et musulmane, et de favoriser l'appréciation des différences entre les citoyens européens.

 

Le Centre international de dialogue (KAICIID) est une organisation intergouvernementale qui promeut le dialogue pour construire la paix dans les zones de conflit. Il y parvient en améliorant la compréhension et la coopération entre les personnes de cultures différentes et les adeptes de religions différentes. Son conseil d'administration est composé d'éminents représentants de cinq grandes religions mondiales (bouddhisme, christianisme, hindouisme, islam et judaïsme). La vision de KAICIID est celle d'un monde où règnent le respect, la compréhension et la coopération entre les peuples, la justice, la paix et la réconciliation, et la fin de l'abus de la religion pour justifier l'oppression, la violence et les conflits.

 

Pour toute demande de renseignements relative aux médias : office@mjlc-europe.org

 

ENDS

 

Tags